8 octobre 2016: Cérémonies des chars

C’est le 28 septembre 1916 que le général Estienne choisit le site de Champlieu pour y installer le camp d’entraînement des chars.
Le 8 octobre dernier eut lieu la cérémonie commémorant le 100 ème anniversaire de la naissance de ce camp, organisée par le Lieutenant-Colonel Masson, délégué de la Féderation des Chars de combat,  Michel Dufour, président de Champlieu Chars de combat, Daniel Gage, notre maire, et le conseil municipal.

Les participants et le public ont commencé à arriver vers 8h30 sous le ciel gris d’un matin blafard et plutôt froid. La municipalité avait prévu café et viennoiseries pour accueillir le public au milieu duquel on a aperçu… comme une apparition. Tel un fantôme revenant des lieux saccagés par la guerre, un poilu a surgi au milieu de la foule, semblant venir de nulle part. Ayant appris la tenue de la cérémonie, ce passionné d’uniformes militaires a, seul, pris l’initiative d’y assister. C’était à la fois irréel, troublant et poignant de voir un poilu se mêler au souvenir de tant de camarades disparus.

  dsc_5307 dsc_5309 dsc_5320 dsc_5323

Bientôt se sont mis en place le détachement d’un régiment de Mourmelon, les représentants de divers corps d’armée, les représentants de l’association du souvenir des blindés polonais, les délégués des Etats-Unis rappelant le passage du capitaine Patton à Champlieu en 1917, les porte-drapeaux et les officiels. Les saluts aux drapeaux, les hommages militaires, le dépôt de gerbes, la sonnerie aux morts ont ponctué les discours.
Notre maire a relaté l’histoire du «père des chars» et mis l’accent sur son attention aux innovations techniques, sur ses analyses visionnaires, en particulier l’utilisation du téléphone pour corriger les tirs d’artillerie et la coordination «artillerie-aviation». Il a fait cette citation : «Il est très marqué par les hécatombes du début du conflit et ne pense dès lors plus qu’à imaginer un moyen d’éviter de tels massacres. Sa déclaration du 24 août est encore une fois prophétique, attribuant la victoire future au camp qui saura créer le premier des engins armés et tout terrain.»

dsc_5346 dsc_5338 dsc_5342 dsc_5360 dsc_5362dsc_5329

Le lieutenant-Colonel Masson, Michel Dufour, le représentant du préfet ont tour à tour rappelé la difficile naissance des chars de combat, les aléas de leur mise au point compliquée et leur premier engagement dans la bataille de Berry-au-Bac. Ils ont également rappelé le sacrifice de tous les soldats y compris des équipages de chars, notamment lors de la bataille de Berry-au-Bac. Ils ont souligné l’importance  de célébrer leur souvenir, de commémorer le sacrifice des disparus, d’en garder la mémoire à Champlieu dont cette borne est le témoin.

dsc_5392 dsc_5366 dsc_5375 dsc_5371

dsc_5415 dsc_5402 dsc_5381 dsc_5378

Après la cérémonie à Champlieu, une gerbe a été déposée au monument aux morts du village puis une messe a été dite dans l’église Saint-Rémi en présence de l’abbé Labbé que les anciens d’Orrouy ont bien connu.

Le vin d’honneur a été ensuite servi dans la salle polyvalente, suivi d’un repas pour tous ceux qui s’étaient inscrits.
Cette commémoration a rassemblé nombre de personnes. Gardons au coeur la mémoire de tous ceux qui ont accompli l’ultime sacrifice.

dsc_5424 dsc_5431 dsc_5434 dsc_5436