8 Mai 2016

Il fait beau comme un jour d’été pour commémorer la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Le long week-end de l’Ascension et peut-être le soleil ont clairsemé les rangs de l’assistance. Il y a peu de monde sur la place de l’église pour écouter nos élus rappeler les tristes événements auxquels l’armistice du 8 mai 1945 a mis fin.

DSC_2979 DSC_2983 DSC_2981

« Nous soussignés, agissant au nom du Haut Commandement allemand, déclarons par la présente que nous offrons la reddition sans condition au Commandant suprême des forces expéditionnaires alliées de toutes les forces de terre, de mer et de l’air qui sont sous contrôle allemand.»

« C’était le 7 mai 1945 à 2h41 à Reims. L’Allemagne nazie avait capitulé sans condition. Le lendemain, près de Berlin passé sous contrôle soviétique, une seconde reddition fut signée. Les accords prirent effet le 8 mai à 23 h01. L’Europe était en paix.

Le 2 septembre suivant, la capitulation du Japon mit fin à la guerre la plus vaste et la plus meurtrière qu’ait connue l’humanité. La Seconde guerre mondiale arracha à la vie plus de 6o millions de personnes. Pour la première fois dans l’histoire des conflits, elle tua plus de civils que de soldats: 45 millions de civils ont péri dont 6 millions de juifs exterminés dans la Shoah. »

(…)

Notre maire a ensuite insisté sur l’importance des leçons qu’il faut tirer du passé et sur la nécessité du devoir de mémoire.

« De nos jours, qui peut affirmer que la paix est à jamais acquise. Chacun sait qu’elle est un bien commun, précieux, mais fragile. Avons-nous oublié qu’une guerre fratricide pouvait ravager le continent européen ? Avons-nous oublié que la Shoah fut le terrible aboutissement d’un processus de stigmatisation des juifs? Avons-nous oublié que des Français ont collaboré par adhésion à la « révolution nationale » de Pétain ? Avons-nous oublié que la crise de 1929 fut le terreau de la guerre?

(…)

Pour autant, se souvenir est une obligation ardente. ll est de notre devoir de ne pas oublier les causes qui entraînent la guerre, et les conséquences qu’elle amène à son tour. Il est de notre devoir de nous souvenir quelles valeurs nous ont été transmises. »

DSC_2991 DSC_2988 DSC_2985

L’adjointe au maire a ensuite lu le message du Secrétaire d’Etat auprès du Ministère de la Défense chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire qui rend hommage aux hommes et aux femmes qui ont permis la Libération et la Victoire, Forces françaises libres, Résistants honorés par la Nation avec la cérémonie du Panthéon du 27 mai 2015. Ce message rappelle également le déchaînement de violence que fut la Seconde Guerre mondiale et son cortège de souffrances, de destructions, de vies détruites. Il conclut que  « de toutes ces soufrances et de tous ces courages est née l’Europe libre et en paix : un héritage dont nous devons rester les gardiens vigilants.»

Puis le traditionnel verre de l’amitié fut servi dans la salle polyvalente.